screen

Télécharger La sophrologie en PDF

 

La sophrologie est la science qui étudie la conscience. Etymologiquement, le mot sophrologie a son origine dans les racines grecques SOS (équilibre, harmonie), PHRENOS (conscience) et LOGOS (étude, discours), ce qui nous mène à la définition « étude de la conscience humaine en harmonie ».

Alfredo CaycedoLa sophrologie fut fondée par le neuropsychiatre d'origine colombienne Alfonso Caycedo en 1960, en s'inspirant de la tradition grecque, de l'hypnose classique (Braid, Charcot, Erikson), des méthodes de relaxation (Schultz, Jacobson, Vittoz), de la psychologie (Jung, Freud), de la phénoménologie (Binswanger, Husserl), des différentes techniques orientales (yoga, zen) et des constantes découvertes des neurosciences. Le terme sophrologie n'étant pas protégé, beaucoup d'écoles furent créées avec cette terminologie pour désigner différentes techniques et programmes, certaines étant opposées aux vrais objectifs de la sophrologie. Afin de sauver l'authenticité de la méthode, le Dr. Caycedo enregistra le terme « Sophrologie Caycédienne ».

Selon le Dr. Caycedo, la conscience est structurée en trois niveaux, correspondant à des modifications quantitatives de celle-ci, lesquels son vécus quotidiennement par l'être humain. Le premier niveau est la veille (action), le deuxième est le sommeil (repos) et le troisième est ce que le Dr. Caycedo appelle niveau sophroliminal (niveau alpha). L'homme passe par ce dernier niveau au moins deux fois par jour : le matin au réveil avant d'ouvrir les yeux et le soir juste avant de s'endormir.

CerveauCaycedo définit aussi trois états de conscience ou, plus exactement, trois possibilités existentielles de la conscience humaine : l'état de conscience ordinaire, qui définit l'état de chacun de nous, avec « nos hauts et nos bas », notre positif et notre négatif ; l'état de conscience pathologique, qui recouvre toutes les altérations du psychisme, des psychoses les plus graves aux petites névroses ; et l'état de conscience sophronique, accessible grâce à la pratique de la sophrologie.


La conscience sophronique est un état de sérénité vers lequel il convient de se diriger avec pour finalité de se libérer progressivement des causes de souffrance. Toute personne qui développe cet état de conscience se trouve en harmonie avec soi-même et avec le monde extérieur, possède une grande faculté d'adaptation, une profonde connaissance des mécanismes internes, une meilleur intégration de la réalité corporelle et le calme nécessaire face aux événements externes.

Ainsi donc, la sophrologie nous oriente vers le niveau sophroliminal avec pour but d'atteindre l'état de conscience sophronique. Pour cela, elle utilise une série de techniques de relaxation, exercices respiratoires, mouvements corporels et diverses stratégies d'activation mentale. De manière progressive et méthodique, la personne augmente la perception et la connaissance de sa propre corporalité, ses émotions, ses pensées, sa conduite et ses valeurs, en même temps que sont favorisées sa liberté et sa propre responsabilité.

Du point de vue thérapeutique, la sophrologie peut accompagner tout type de traitement en cas de spasmophilie, troubles du sommeil, douleurs, phobies, irritabilité, surmenage, anxiété, troubles sexuels, hyperactivité infantile... Elle est aussi d'une grande aide face aux dépendances (alcool, tabac, sucre, cannabis...), pour la rééducation et l'intégration corporelle après chirurgie mutilatrice, accompagner des périodes difficiles (adolescence, crise de couple, chômage, deuil...), améliorer la créativité et le potentiel artistique...Etudiante Dans le domaine pédagogique, la sophrologie est utile pour améliorer et accélérer l'apprentissage et la mémoire, canaliser l'attention en classe, préparer les examens et même aider l'adolescent à s'orienter et prendre conscience de sa valeur. Aussi dans le domaine sportif la sophrologie présente un intérêt, par exemple, pour améliorer et structurer le schéma corporel, préparer une épreuve et améliorer la performance et la récupération.

Il faut préciser que la sophrologie ne consiste pas en une séance de psychanalyse ni d'hypnose. Elle n'a rien à voir avec la parapsychologie ou d'autres disciplines similaires. Les techniques sophrologiques sont dotées de solides principes de fonctionnement, d'une méthodologie précise et d'une éthique rigoureuse.

La sophrologie nous permet de transformer notre regard sur la vie, faire la paix avec notre passé, vivre pleinement le présent et accueillir le futur.

* La sophrologie n'exclue ni ne remplace tout traitement médical ou pharmacologique.

 

POUR EN SAVOIR PLUS:

  • Loussouarn, Thierry. Transformez votre vie par la sophrologie. Editions Dangles, 1986.
  • Pecollo, Jean-Yves. La sophrologie au quotidien. Editions du Rocher, 1994.
  • Chéné, Patrick-André. Initiation à la sophrologie caycédienne. Editions Ellebore, 2003.